Des filons de Dolérite

L’appellation Dolérite vient du Grec « Doleros » qui signifie « trompeur » à cause des aspects différents que cette roche peut prendre. C’est l’une des plus dures à casser qui existe, à condition qu’elle soit « fraîche ». Si elle est altérée, elle perd très vite de sa dureté légendaire pour se déliter en pelure d’oignons.

Où peut-on les rencontrer ?

Ses filons sont bien observables tout au long de la côte entre le cap Fréhel et le cap d’Erquy : à l’ouest de la pointe du Jas, à Pory, à la plage de la Fosse, à Pléhérel-plage, dans les carrières de Fréhel...

Des fissures pour exister ...

Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel - Filon de Dolérite dans la carrière de Fréhel
Filon de Dolérite dans la carrière de Fréhel

La dolérite est du magma injecté et cristallisé dans les fissures de toutes les roches de la région en particulier le grès rose. L’histoire se déroule il y a quelque 380 millions d’années lorsque le vaste continent du Gondwana auquel appartiennent, parmi d’autres domaines, l’Afrique et l'Europe, entre en collision avec un autre continent (Laurasia) donnant naissance à une vaste chaîne de montagnes appelée chaîne hercynienne. Les étapes terminales de ce bouleversement créent des fissures dans le grès laissant s’infiltrer un magma de composition basaltique. Son refroidissement relativement rapide engendre des cristaux de petite taille en comparaison avec ceux plus gros du granite, nés eux d’un refroidissement plus lent.

Une roche sombre et massive ...

La dolérite est une roche massive, sombre, composée d’un enchevêtrement de cristaux de feldspath et de pyroxènes ce qui lui confère une dureté et une densité exceptionnelles quand elle n’est pas altérée. Comme à côté du feldspath (qui par altération donne de l’argile) elle contient beaucoup de fer (qui s’oxyde en présence d’eau et d’oxygène), son aspect et sa dureté changent dès qu’elle apparaît à la surface du sol.

Une plante pour détecter la dolérite ...

Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel - Coupe géologique
Coupe géologique

Il existe une apiacée : le peucédan officinal, qui est endémique au filon de dolérite. Sa présence ou son absence nous informe précisément de la nature du sous-sol. Sur une photo aérienne de la lande de Fréhel, on remarque de longues bandes rectilignes vertes. Ce sont les filons de dolérite sur lesquels s’est installée une végétation différente de celle de la lande. En effet sur le sommet du filon, la roche magmatique s’altère pour donner un sol plus riche que le grès. Ainsi saules, chênes et autres graminées germent et s’y développent plus abondamment. 

A l'approche de la falaise, le filon de dolérite qui était en relief sur la lande devient une zone en creux suite à l'altération plus poussée subie à cet endroit. En contrebas, vous pourrez observer des galets sombres parmi les galets roses : il s’agit de dolérite polie par le ressac.

Retour haut de page
Rappel des bases géologique