Pour ceux qui auraient des trous de mémoires !

La géologie, qu’est ce que c’est ?

C’est la science qui étudie les matériaux qui composent le globe terrestre et l'ordre suivant lequel ces matériaux ont été disposés dans le temps et dans l'espace.

Trois grandes familles de roches...

Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel - Diorite de Fort la Latte
Diorite de Fort la Latte
Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel - Grés rose de Fréhel
Grés rose de Fréhel
Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel - Gneiss de Port Morvan
Gneiss de Port Morvan

Les roches sont les témoins d’une histoire vieille de plusieurs milliards d’années : l’histoire de la Terre. Façonné par des forces colossales et des températures parfois extrêmes, chaque caillou nous raconte aujourd’hui un morceau de cette aventure étonnante.

Les roches magmatiques nous racontent l’histoire des profondeurs de la Terre. Les roches très chaudes, situées à plusieurs dizaines de kilomètres dans la croûte ou plus profondément encore, fondent localement et remontent plus ou moins rapidement jusqu’à la surface pour finir par se solidifier en cristallisant.

 

 

 

Les roches sédimentaires nous racontent l’histoire de la surface de la Terre. Beaucoup d’entre elles résultent de l’accumulation de particules dans des bassins sédimentaires. Arrivés par couches successives, les sédiments ainsi superposés se transforment, par un processus de cimentation naturelle, en roche solide.

  

 

 

Les roches métamorphiques nous racontent l’histoire de la tectonique des plaques. L’écorce terrestre est en mouvement. Au hasard de ses mouvements, toutes les roches, quelle que soit leur origine (magmatique, sédimentaire ou métamorphique), soumises à des changements de pression et de température peuvent se transformer pour donner naissance à de nouvelles roches.

Et en Bretagne ?

La Bretagne correspond à une ancienne chaîne de montagnes dont les racines constituent plus largement le Massif armoricain. Sa formation, étalée sur plusieurs centaines de millions d’années, s’est faite principalement en deux temps :

Il y a 640 MA, débute par enfoncement (subduction) d’une croûte océanique sous un premier continent suivi par la formation d’une chaîne de montagnes nommée Cadomienne. Cent millions d’années plus tard, après de nombreux bouleversements géologiques liés à l’importance du volcanisme, des déformations, à la transformation des roches, la chaîne atteint son maximum d’expansion.

De 540 à 470 MA, elle s’érode, puis est peu à peu recouverte par une transgression marine, les dépôts sédimentaires successifs enregistrant les phénomènes climatiques et les changements de faunes liés au déplacement de la région depuis des zones froides proches du pôle sud jusqu’aux zones tropicales.

Puis autour de 400 MA, la disparition d’un océan méridional, suivi d’un phénomène de collision comparable à celle de l’Inde et de l’Asie engendre la formation d’une seconde chaîne de montagne nommée Hercynienne, sans doute comparable à la chaîne himalayenne.

Depuis, cette Chaîne hercynienne a subi, à son tour, le phénomène d’érosion et l’alternance de périodes très chaudes et de périodes plus froides, qui ont conduit à un aplanissement de son relief et à un changement de son littoral. La Bretagne offre aujourd’hui une belle diversité géologique qui donne lieu à ses reliefs et ses paysages remarquables.

L’histoire se poursuit ...

Retour haut de page
Rappel des bases géologique