Marque Bretagne
Réseau des Grands Sites de France

La structure de gestion

Le Grand Site est géré par le Syndicat mixte du Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel, une structure publique qui s’engage pour préserver et valoriser un patrimoine exceptionnel.

Un établissement public au service des caps

Créé en 1992, le Syndicat mixte du Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel est un établissement public, outil de valorisation d’un territoire. Porté par les Intercommunalités Lamballe Terre & Mer et Dinan Agglomération, ainsi que le Conseil départemental des Côtes d’Armor, le Syndicat mixte met en œuvre des politiques souhaitées par les élus locaux. Il est présidé de Monsieur Yannick MORIN, Conseiller départemental.  Un Comité syndical, composé d’élus du Département et des deux intercommunalités, constitue l’organe décisionnel, appuyé d’un Bureau, incluant les quatre Maires du Grand Site (Erquy, Plurien, Fréhel, Plévenon). Il est également soutenu financièrement par le Conseil Régional de Bretagne, l’Etat et l’Union Européenne.

Le Syndicat mixte est dirigé de Madame Céline LELIEVRE, qui s’appuie sur une équipe salariée de 6 personnes.

Ses différentes missions sont orientées vers l’animation du territoire.

 

L’animation du territoire comme mission

Les missions du Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel sont orientées vers l’animation du territoire autour de 3 volets :

La coordination de l’Opération Grand SiteL’animation du dispositif Natura 2000L’éducation à l’environnement

Afin d’obtenir le prestigieux label « Grand Site de France », le territoire des Caps s’est engagé dans une Opération Grand Site. Cet outil, qui s’inscrit dans une démarche nationale, a pour objectif de construire un projet commun, en faveur des habitants et des acteurs locaux, pour préserver et valoriser pleinement l’esprit des caps.

Après une phase de diagnostic-état des lieux qui permet de définir les valeurs, les enjeux et le projet du territoire, celui-ci est ensuite complété par un programme d’actions qui permet de planifier les opérations nécessaires afin de répondre aux objectifs du label. C’est la mise en place de ce programme d’actions qui permettra au Grand Site d’obtenir une labellisation.

La richesse en milieux naturels et espèces protégées à l’échelon Européen présentes sur notre territoire a engendré la désignation de zones de protection qui ont été considérées comme des Sites d’Intérêt Communautaire (SIC). Via un dispositif d’aide financière nommé Natura 2000, l’Union Européenne et la France s’engagent à soutenir les collectivités et particuliers dans toutes activités contribuant au maintien de cette richesse biologique remarquable. L’animateur Natura 2000 référent aide les prescripteurs dans la création de projets contribuant à la préservation des sites, dans l’obtention d’aides financières et dans leur mise en œuvre.

Depuis 25 ans, le Syndicat mixte du Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel propose une offre d’animations conséquente, déclinée pour différents publics dont l’objectif est de valoriser les richesses patrimoniales et identitaires du territoire. A chaque période de vacances scolaires, un programme d’animations diversifié est conduit par des animateurs Nature. Ils accueillent, par ailleurs toute l’année, des groupes qu’ils font voyager dans les sites naturels majeurs du territoire.

 

Natura 2000, au cœur de la préservation des espaces naturels

Rappels sur Natura 2000Les particularités du territoireQu’apporte Natura 2000 ?Une veille sur le territoireActions concrètes

Le dispositif Natura 2000 découle de deux Directives européennes – Habitats et Oiseaux – ayant pour objectif la préservation des écosystèmes rares et/ou menacés en Europe. Lorsqu’une zone recèle un riche patrimoine naturel protégé à l’échelon Européen, celle-ci est, sur proposition de l’Etat Français, classée « Zone Spéciale de Conservation » (ZSC) et/ou « Zone de Protection Spéciale » (ZPS). Elle est alors considérée comme un Site d’Intérêt Communautaire (SIC), et conjointement l’Union Européenne et la France s’engagent à soutenir/créer les activités contribuant au maintien de cette richesse biologique.

Localement un Comité de pilotage et des groupes de travail se forment pour élaborer un document d’objectifs (DOCOB), en concertation avec les acteurs locaux. Celui-ci liste toutes les actions favorables aux milieux présents et définit les moyens financiers devant être mobilisés pour les mettre en œuvre.

Quelques précisions plus techniques :

  •  La Directive Habitats définit les habitats et habitats d’espèces, rares et/ou menacés,  protégés à l’échelle Européenne. Une zone remarquable par rapport à ses habitats est classée en Zone Spéciale de Conservation (ZSC).
  •  La Directive Oiseaux, plus spécifique, concerne les espèces d’oiseaux et habitats d’oiseaux, rares et/ou menacés, protégés à l’échelle Européenne. Une zone remarquable par rapport à son intérêt ornithologique est classée en Zone de Protection Spéciale (ZPS).
  • Pour en savoir plus sur Natura 2000 : www.bretagne.developpement-durable.gouv.fr/natura-2000-r94.html

Les Caps d’Erquy et Fréhel ont intégré le réseau Natura 2000 et ont été reconnus comme Site d’Intérêt Communautaire. En 2003, un Document d’objectifs a été rédigé par le Syndicat mixte, Opérateur Natura 2000 localement.

 Les principaux enjeux identifiés sont :

  • la connaissance et la préservation des habitats (landes, milieux dunaires, pelouses littorales, prés-salés…) et espèces d’intérêt communautaire (oseille des rochers et chauves-souris…);
  • la fermeture des milieux, la déprise agricole ayant accéléré le phénomène sur certains espaces ;
  • la gestion de la surfréquentation touristique sur les Caps ;
  • le soutien des activités économiques et récréatives dans une optique de développement durable.

 Aujourd’hui, de nombreuses actions sont menées en ce sens, directement liées au dispositif Natura 2000 ou non, mais en cohérence avec ses objectifs, par différents porteurs de projets dont le Conseil départemental, via sa politique départementale des « Espaces naturels sensibles », les communautés de communes et communautés d’agglomération.

Natura 2000 est un dispositif qui permet de mobiliser des subventions, notamment de l’Etat et de l’Union Européenne au travers des Contrats Natura 2000, pour des actions visant à préserver les habitats et espèces d’intérêt communautaire.

Ces subventions peuvent être attribuées à des collectivités locales ou à des porteurs de projets privés. Un dispositif de contrôle, afin de veiller à la réelle préservation des habitats et espèces, est assujetti à l’obtention.

Ce dispositif découle de la présence de zones protégées (ZSC et ZPS). Une veille existe donc sur chaque site Natura 2000 afin de s’assurer que règlementairement, les activités vont bien dans le sens de la préservation de l’environnement. Ainsi, étude d’incidence et étude d’impact peuvent être demandées dans le cadre des procédures d’autorisation d’activités économiques ou de loisirs.

Le dossier d’incidence, relativement simple, vise à aider/accompagner la réflexion de « petit » projets pour les rendre si besoin plus compatibles avec les enjeux en présence.

L’étude d’impact, plus approfondie, vise plutôt les projets plus importants et est généralement réalisée par un bureau d’étude spécialisé. Une étude d’impact peut dans les cas extrêmes conduire à la conclusion qu’un impact lourd est avéré sur un milieu naturel majeur et que le projet ne pourra donc voir le jour qu’à la condition d’être révisé ou de mettre en place une/des mesures compensatoires.

  • Une gestion originale de la lande pour l’Azurée des Mouillères
    Fauche circulaire de la lande

    Cette espèce fait l’objet d’un plan national d’action pour préserver les derniers noyaux de population existants, dont le Cap d’Erquy et le Cap Fréhel. Sa disparition est liée à la régression de la Gentiane pneumonanthe due à l’enfrichement de son habitat : les landes humides. Un modèle de gestion adapté aux moyens techniques locaux et tenant compte des dernières connaissances sur l’espèce a été développé : la fauche circulaire. Un noyau intéressant de population de l’espère est préservé tout en régénérant par fauche exportation la périphérie.

 

 

  • Les chauves-souris du Cap Fréhel
    Mise en défens pour les Chauves-souris

    Le Grand Site Cap d’Erquy-Cap Fréhel recèle une intéressante richesse en chauves-souris. Il est le plus important site d’hibernation de Grand Rhinolophe des Côtes d’Armor, abrite près de 40% de l’effectif reproducteur de Petit Rhinolophe connu dans le département, et à minima 16 des 21 espèces connues en Bretagne dont 7 protégées dans toute l’Union Européenne (elles sont toutes par ailleurs protégées au niveau national). Suite à un effondrement considérable des populations dans les années 80, plusieurs ouvrages datant de la Seconde Guerre Mondiale ont été fermés au public sur le Cap Fréhel, afin d’assurer des conditions de quiétude indispensables à l’hibernation de ces petits mammifères.

 

 

 

  • Du pâturage sur les landes littorales
    Pâturage par des moutons Shetland

    Le Grand Site Cap d’Erquy Cap Fréhel possède une surface importante de landes, de différents types, humides à sèches. Une pratique de gestion ancestrale aura permis au Conseil départemental de limiter l’enfrichement des landes du Cap d’Erquy ! Un important troupeau de moutons, en pâturage extensif et géré par un agriculteur local, fait maintenant partie du paysage.

 

 

 

 

 

Une appropriation locale

Une démarche Grand Site est un engagement volontaire d’un territoire, porté par les élus locaux et soutenu par l’Etat. Elle travaille à améliorer les conditions de protection, de réhabilitation et de gestion du paysage, à mieux accueillir les visiteurs et à générer un développement local durable et bénéficiant aux habitants. L’appropriation de ce projet par les habitants et acteurs du Grand Site est donc essentielle.

Pour intégrer aux mieux les habitants et susciter leur adhésion, le Syndicat mixte a mis en place divers outils d’information sur l’état d’avancement (Site Internet, Lettre Grand Site, presse locale…). Des groupes de travail thématiques sont régulièrement réunis pour échanger et avancer sur des projets liés à l’OGS. Enfin, pour recueillir les idées ou les ressentis des habitants sur ce projet de territoire, le Syndicat mixte, sur certaines de ses manifestations, met en place des outils, parfois ludiques, pour collecter la parole : arbre à vœux, cafés discussion, portrait chinois du Grand Site, boîte à idées … autant d’astuces pour faire émerger la parole et analyser l’appropriation locale.

 

Nous trouver

Grand Site Cap d'Erquy - Cap Fréhel

16 rue Notre Dame
22240 PLEVENON
Tél: 02 96 41 50 83
Fax: 02 96 41 42 25

Coordonnées GPS :
Latitude  48.656495°
Longitude  - 2.335733°

Contactez-nous

sdc.secretariat@wanadoo.fr

Comment venir  sur le Grand Site ?

 

carte bretagne
Erquy - Cap Fréhel
Réseau des Grands Sites de France
Côtes d'Armor le département
Lamballe Terre et Mer
Dinan agglomération